Les différentes formes d’hypnose…

Il existe différentes formes d’hypnose :

L’Hypnose traditionnelle, ou Hypnose Classique, la plus ancienne.

Même si ce n’est pas l’hypnose la plus «conventionnelle» ni la plus reconnue, elle reste la forme la plus connue étant donné que c’est cette hypnose dont on parle le plus dans les médias. Les hypnotiseurs «classiques» ou «de spectacle» font leur show tels des magiciens à la télé.
Cette forme d’hypnose se veut volontairement autoritaire et dirigiste; les suggestions hypnotiques sont directes et la thérapie va droit au but, sans détour. Cet aspect attire un certain nombre de personnes, impressionnées par le côté spectaculaire de l’influence du thérapeute sur son patient.

L’Hypnose rapide

L’Hypnose rapide ressemble à l’hypnose classique mais sans la partie «artifices de spectacle». Elle peut être très utile thérapeutiquement parlant car elle permet d’induire rapidement une transe chez les sujets qui sont réceptifs. Par exemple, cela peut être utile chez le dentiste ou dans des environnements bruyants.

L’Hypnose Ericksonienne

L’Hypnose Ericksonienne, développée vers 1930 est la forme d’hypnose la plus populaire actuellement. Elle a perfectionné les outils de l’Hypnose Classique pour les rendre invisibles, indirects, subliminaux. Elle peut avoir gardé un aspect dirigiste mais, nouveauté intéressante, elle a donné une nouvelle dimension à l’utilisation des mots, afin de s’adapter à n’importe quel patient – non plus en suggestions directes, comme une sorte de médicament donné à la personne, mais en oeuvrant  pour que cette dernière enclenche par elle-même de profonds processus de changement et de guérison. Milton Erickson, maitre incontesté de cette nouvelle approche à qui il a donné son nom, a su utiliser le langage (le fameux «Milton modèle») afin de diriger ses patients vers leur Inconscient en leur laissant une certaine forme «d’autonomie illusoire» (utilisation des présuppositions et double-liens). Le praticien ne lâche pas son objectif, mais il y met «les formes», grâce à une communication d’influence très travaillée et précise. Nous restons toutefois beaucoup, avec cette forme d’hypnose, dans un domaine purement médical ou psychiatrique.

L’Hypnose Thérapeutique ou médicale

C’est parce que l’Hypnose Ericksonienne est utilisée dans un cadre thérapeutique qu’elle a été ainsi nommée. Il n’existe donc pas de différence entre l’Hypnose Ericksonienne et l’Hypnose Thérapeutique.

L’hypnose que je pratique à mon cabinet de Talant est l’Hypnose Ericksonienne.

Cette hypnose est constituée de deux concepts de base :

  • La position basse du praticien. L’écoute est active tout en évitant le jugement.
  • Le consultant a ses problèmes et il a aussi ses propres solutions.

L’hypnothérapeute n’est là que pour accompagner son consultant vers ses ressources et ses capacités conscientes et inconscientes. Le consultant saura alors prendre le recul nécessaire à un problème donné, transformer ses processus internes limitants, afin qu’il puisse dépasser un blocage et être en accord avec lui-même.

L’hypnose «à la manière» d’Erickson est résolument pratique, orientée solutions, véritable «boîte à outils» flexible et évolutive. L’Hypnose Ericksonienne est une approche fondée sur un langage autant non-verbal que verbal, aux multiples niveaux de compréhension.
Les solutions mises en place sont efficaces et durables car elles proviennent de la personne elle-même.  Il n’y a pas de projections personnelles de la part de l’hypnothérapeute.

 

L’Hypnose ne se substitue à aucun avis ni traitement médical. 

Ces disciplines ne se substituent pas à un traitement médical mais elles peuvent vous aider dans une approche globale.
Nr de Siret : 831 835 558 00014